top of page

Makurazaki France Katsuobushi Co.

Une coopérative japonaise à Concarneau. #

Ingrédient essentiel à la préparation du Dashi, le véritable Katsuobushi japonais ne peut être importé en Europe en raison des réglementations. Sans le produire en Europe, il n'y aurait pas de vraie cuisine japonaise sur le continent !



Le Katsuobushi est produit à partir d'un poisson cousin du thon, la bonite, aussi appelée thon listao. Après préparation (découpe, cuisson, fumaison, séchage, affinage et conditionnement en copeaux de 0,3 à 0,5mm d'épaisseur), une tonne de poisson permettra de produire seulement 200kg de katsuobushi, si l'on respecte les règles de l'art japonaises.


Il est hélas en revanche très fréquent de trouver en Europe du Katsuobushi provenant de Chine, de Corée ou du Vietnam. Et il faut savoir que les méthodes de fabrication de ce pseudo Katsuobushi ont nécessairement été dénaturées pour qu'il puisse être importé. (c'est l'histoire des fromages pasteurisés imposés par exemple pour l'importation aux USA !)


Bien qu'il soit parfois vendu jusqu'à 130€ le Kg, ce “Katsuobushi-modifié” ainsi obtenu n'a plus grand chose à voir avec le produit original ! Il en est de même pour ses saveurs, bien entendu !


Un projet un peu fou !

Dans la ville de Makurazaki, à l'extrême sud du Japon, un consortium de huit producteurs de bonite (poisson de la famille du thon), une société de conditionnement et une coopérative de pêcheurs, bravant les embûches, se sont mis en quête d'un port de pêche en Europe, similaire celui de Makurazaki, pour y produire, selon une recette vieille de 300 ans, leur très réputé Katsubushi.


Concarneau disposant de l'emplacement et des qualité recherchées, c'est ainsi que le consortium japonais a choisi la ville pour y implanter en 2016 son ateliers de production et produire son fameux Katsuobushi, conformément aux réglementations européennes.


“Même l'Empereur du Japon est au courant” du projet, “car c'est un projet un peu fou” affirmait Gwenaël Perhirin, Directeur de de Makurazaki France, sachant que l'Empereur est considéré au Japon comme un demi-dieu.


Objectif : diffuser les saveurs authentiques de la gastronomie japonaise

Les différents katsuobushi produits par Makurazaki ont tout d'abord conquis les restaurants japonais. Puis les restaurants gastronomique se sont appropriés ce produit d'exception. L'entreprise n'a plus qu'à conquérir l'Europe toute entière. En tout cas, ses produits ont totalement conquis nos papilles !




N'hésitez pas à visiter leur site et leur boutique en ligne (leurs produits sont vraiment d'une très grande qualité).


28 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page