top of page

Entre Japon et Bretagne

日本とブルターニュ

Et voici le petit moment rituel où nous partageons avec vous quelques pensées et quelques informations, sur un sujet en lien avec notre travail.


Venant le temps des vacances, se posait la sempiternelle question du sujet que nous allions aborder ! Mais quand vous avez sous la main un chef cuisinier comme Antoine, ça devient limpide : “ On va évidemment parler des produits que l’on utilise ! ” dit-il.


Les produits ! C’est comme une évidence pour lui qui, avant même l’idée de se mettre à cuisiner, consacre un temps infini et un soin scrupuleux à découvrir et choisir les lieux et les personnes auprès desquels il se fournira, puis pour chaque saison, à sélectionner les produits eux-mêmes. Des produits qu'il scrute, observe, hume, goute et tâte, comme s'il les interrogeait en extrapolant ce qu'il pourrait en faire.

Un cuisinier, c’est un paradoxe ambulant ! Il recherche en permanence le produit d’exception tout en calculant si “ça rentrera dans les prix”. Alors, pour obtenir la meilleure qualité au meilleur prix dans la durée, le moyen le plus efficace est encore de se rapprocher des producteurs et développer avec eux une relation fidèle et loyale !

C’est ainsi que, pour certains des produits japonais que nous utilisons toujours, c’est avec les mêmes producteurs que nous travaillons depuis nos début, en 2016, avec l’aventure passionnante de notre restaurant Les 40 Degrés à Montpellier.


Ainsi, pour tous les produits spécifiquement japonais, tels par exemple le yuzu, le wasabi, le sakura, pour lesquels il n’existe pas de véritable équivalent de qualité en France, c’est aux producteurs japonais que nous faisons appel !

Par ailleurs, la Bretagne et le Japon ayant une affinité historique que l'on constate un peu plus chaque jour, on trouve localement, depuis notre emménagement dans le Finistère, des produits japonais d’une qualité incroyable, parfois même produits par des coopératives venues du pays du soleil levant pour s'installer au pays du soleil couchant, comme par exemple la coopérative Makurazaki à Concarneau qui produit l'un des meilleurs Katsuobushi produit en dehors du Japon.

Et puis, il y a aussi maintenant le potager familial du Château du Bois de la Roche, qui est une source presque inépuisable de beaux produits, tous cueillis au moment parfait.

Enfin, nous avons la chance d’habiter une petite cité bretonne animée où nous sommes entourés d’une multitude de petits producteurs passionnés par leur région et leurs produits !

Ces produits, nous sommes heureux de les proposer et, surtout, nous sommes heureux de vous voir les aimer.


Bonne dégustation !





0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page